RAPPORT D’ACTIVITÉ ANSM 2017 - 115 Les médicaments à base de plantes L’ANSM a publié en 2017 un nouveau répertoire de groupes génériques de médicaments à base de plantes. Ces groupes, au nombre de 9, sont intégrés dans le répertoire des groupes génériques dont ils constituent l’annexe II, publié sur le site de l’ANSM. Les médicaments à base de plantes d’un même groupe ont la même composition qualitative et quantitative en substance active végétale, la même forme pharmaceutique et une activité thérapeutique équivalente. Ces groupes n’ont pas de spécialité de référence. Chacun est identifié par sa substance active, décrite conformément à la monographie de plantes correspon- dante publiée par l’Agence européenne des médicaments pour un usage médical bien établi. Les 9 groupes concernent 6 substances actives végétales : le Ginkgo, l’Ispaghul, le Lierre grimpant, le Millepertuis, le Séné et la Vigne rouge. Un dossier internet, “Les médicaments à base de plantes”, a été créé en 2017. Il est disponible sur le site de l’ANSM. Les préparations de médicaments L’ANSM est en charge d’activités liées aux préparations hospi- talières et aux préparations magistrales. Dans ce cadre, elle gère une base de télé-déclaration des préparations hospitalières réalisées par les pharmacies à usage intérieur et les établisse- ments pharmaceutiques. Cette base permet notamment de connaître l’état de l’activité sur le territoire national ou d’étudier des alternatives dans des cas de ruptures de stock. L’ANSM assure une veille et un soutien aux questions réglemen- taires et techniques des différents acteurs (ARS, PUI, établisse- ments pharmaceutiques, associations de patients, …) L’année 2017 voit se poursuivre les travaux de révision des bonnes pratiques de préparation des médicaments pour les officines et les pharmacies à usage intérieur des établissements de santé, avec 6 réunions du CSST créées en 2016. Comptes-rendus et ordres du jour sont consultables sur le site de l’ANSM. Enfin, l’ANSM participe activement aux travaux du ministère chargé de la Santé sur le sujet de la nutrition parentérale avec notamment :  participation à l'élaboration de formules "standard" pour la nutrition parentérale utilisées pour les nouveau-nés,  appui à l'élaboration d'un protocole de stab destiné à être mis en œuvre en 2018 pour étudier la stabilité physique des formules "standard",  relecture du projet de recommandation de bonne pratique sur le sujet de la nutrition parentérale destinée aux nouveau-nés de la HAS. Un dossier internet, régulièrement actualisé, est disponible sur le site de l’ANSM.