RAPPORT D’ACTIVITÉ ANSM 2017 - 119 données disponibles avec un recul de plus de 90 ans d’utilisa- tion de ces adjuvants à l’échelle mondiale ne remettent pas en cause leur innocuité. Une équipe de chercheurs a suggéré un lien entre la lésion au site d’injection dénommée myofasciite à macrophages (MFM), qui contient des traces d’aluminium et l’existence de symp- tômes non spécifiques et chroniques. Dans le cadre de son programme de soutien à la recherche, l’ANSM a soutenu financièrement les travaux de recherche fondamentale de cette équipe en 2013. Ces recherches sur la translocation cérébrale de l’aluminium chez la souris ont fait l’objet de publications entre en 2015 et 2017 et ont été présen- tées et discutées au Conseil scientifique de l’ANSM le 8 mars 2017. Les résultats de ces travaux non extrapolables à l’homme, et des recherches préliminaires sur la susceptibilité possible de certains individus, n’ont pas remis en cause la balance bénéfice/risque des vaccins qui reste très favorable. Une synthèse de l’état des lieux des connaissances actualisées sur les adjuvants, notamment les adjuvants non aluminiques et les recherches en cours, sera réalisée en 2018 par l’ANSM en lien avec l’Académie de pharmacie. Un document destiné au grand public viendra compléter les différents supports de communication existants pour les usagers et les professionnels de santé en lien avec Santé publique France. SUIVI DES DÉCLARATIONS D’EFFETS INDÉSIRABLES POST-VACCINAUX CHEZ LES ENFANTS VACCINÉS AVANT L’ÂGE DE DEUX ANS Un suivi des signalements d’effets indésirables des vaccins obligatoires a été renforcé via des outils de pharmacovigilance spécifiques, reposant sur des seuils d’alerte et sur la détection statistique de signaux. L’ANSM a travaillé avec l’ASIP santé afin de mettre en place des adaptations sur le portail de signale- ment incluant une aide en ligne à la déclaration des effets indé- sirables post-vaccinaux et des évolutions du formulaire de pharmacovigilance pour une meilleure prise en charge du signalement. Le suivi temporel des données issues de la base nationale de pharmacovigilance (BNPV) se fera quantitativement et selon la typologie des signalements d’effets indésirables, par vaccins et catégories de vaccins. Une réflexion est menée quant à la rétro-information d’indica- teurs issus de ces données aux usagers et professionnels de santé, sur la base d’une fréquence annuelle (analyse des noti- fications et de leurs caractéristiques sous forme d’un rapport) et infra-annuelle via le site de l’ANSM. Pour compléter ce suivi de la BNPV, certains effets indésirables pré-identifiés par des experts, seront suivis chez les enfants ciblés par les vaccinations obligatoires par des indicateurs annuels issus du système national des données de santé (SNIIRAM et PMSI). Des centres régionaux de pharmacovigilance de référence assureront, via des enquêtes de pharmacovigilance, la surveil- lance spécifique des effets indésirables des différents vaccins de l’obligation vaccinale (suivi global des vaccins concernés par l’obligation vaccinale et suivi spécifique des effets indésirables d’intérêt). INFORMATION ET COMMUNICATION Afin d’améliorer l’accès, la visibilité et le contenu des informations relatives aux vaccins pour le grand public et les professionnels de santé, un nouveau dossier vaccin, évolutif, est en ligne depuis le 5 janvier 2018 sur le site internet de l’ANSM. Son contenu est complémentaire de celui du site Vaccination Info Service et de celui du ministère des Solidarités et de la Santé, des liens fonctionnels ont d’ailleurs été intégrés. Le site internet présente des informations relatives aux missions de l’ANSM dans le champ du vaccin en termes de contrôle, d’adjuvants, de pharmacovigilance et de gestion des approvisionnements. Des fiches didactiques ont été élaborées sur les vaccins concernés par l’obligation vaccinale dans un premier temps et seront étendues à l’ensemble des vaccins progressivement. Les données de signalements de MFM ont été analysées par le Centre de pharmacovigilance en charge de ce suivi et mises en ligne pour la première fois sur le site ANSM. L’ANSM a par ailleurs contribué à l’élaboration du volet profes- sionnel de santé du site Vaccination Info Service en lien avec Santé publique France pour tous les aspects spécifiques des vaccins (fabrication, composition, contrôle, indications, effi- cacité, sécurité).