140 Des échanges dans le cadre des Comités d’interface LE COMITÉ D’INTERFACE AVEC LES ASSOCIATIONS DE PATIENTS Le Comité d’interface avec les associations agréées des patients, ou d’usagers du système de santé intervenant dans les secteurs des produits de santé, a été créé le 5 juin 2013 et comprend 14 membres, 7 membres titulaires représentant les associations de patients et d’usagers et 7 membres titulaires pour l’Agence, ainsi que 14 suppléants. Sa composition a été renouvelée en 2016 pour 3 ans. En 2017, le Comité s’est réuni trois fois. Un Groupe de travail consacré aux médicaments utilisés en pédiatrie a été créé en novembre 2015. Il permet des échanges réguliers sur les sujets de préoccupation concernant des médi- caments utilisés chez les nouveau-nés, les jeunes enfants et les adolescents. Il s’est réuni 1 fois en 2017. Un Groupe de travail consacré à l’information des patients a été créé en 2014. Il a pour mission de proposer des axes d’optimi- sation de l’information émise par l’Agence en direction des patients et du grand public. Il s’est réuni une fois en 2017. L’ordre du jour ainsi que les comptes rendus des réunions sont publiés sur le site internet de l’ANSM. LE COMITÉ D’INTERFACE AVEC LE COLLÈGE DE LA MÉDECINE GÉNÉRALE Le Collège de la Médecine Générale et l’ANSM partagent un objectif commun : assurer la sécurité des patients. Pour atteindre cet objectif, il est nécessaire de s’intégrer dans une collabora- tion la plus efficace possible avec la médecine générale, le médecin généraliste étant un interlocuteur privilégié et central, notamment au travers de la relation médecin traitant/patient, pour la sécurisation des produits de santé. À cette fin, un Comité d’interface a été mis en place entre l’ANSM et le Collège de la Médecine Générale en 2016. Ce Comité a pour but de créer un lieu d’échanges pour anticiper au mieux les décisions/actions qui pourraient impacter les méde- cins généralistes et leurs patients. SES OBJECTIFS :  mieux connaître et prendre en compte les attentes des médecins généralistes,  accroître la transparence des activités de l’ANSM,  développer la contribution des médecins généralistes aux activités et missions de l’Agence,  informer les médecins en amont pour une meilleure prise en charge des patients,  optimiser le recueil des informations et leur évaluation pour la détection et la surveillance des risques. EN PRATIQUE :  échanger au cas par cas sur la faisabilité des mesures propo- sées et la lisibilité de l’information,  élaborer des “messages clés” et des outils pour informer des actions impactant les pratiques,  participer à la veille sur l’efficacité et la sécurité d’emploi d’un médicament après sa mise sur le marché,  diffuser les informations : décisions de police sanitaire, infor- mations sur le bon usage, enquêtes, … Les Comités d’interface avec les associations de patients, le Collège de la médecine générale et les représentants des indus- triels ont été mis en place pour assurer des échanges réguliers et constructifs au bénéfice de l’amélioration continue de la sécurité des patients. Ils associent à part égale des représentants des parties prenantes et des représentants de l’Agence. Comité Nombre de réunions en 2017 Liste des groupes de travail Nombre total de réunions des groupes de travail en 2017 Comité d’interface avec les associations agréées des patients ou d’usagers du système de santé intervenant dans les secteurs des produits de santé 3 Médicaments utilisés en pédiatrie 1 Information des patients 1