170 L’amélioration de la qualité de vie au travail LE SUIVI DU PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX (RPS) Dans la continuité du dispositif de prévention mis en place en 2015, l’ANSM a souhaité réaliser en octobre 2017 une nouvelle enquête “Qualité de vie au travail et prévention des RPS”, pour évaluer les facteurs de risques présents au sein de l’organisation et leur évolution. 65% des sondés ont souhaité s’exprimer. Les résultats de l’étude ont été communiqués au personnel dans leur intégralité. Ces informations issues de l’enquête et leur analyse vont permettre d’ajuster le plan d’action en faveur de la qualité de vie au travail et de trouver des solutions afin de prévenir, lutter et éviter les situations et les éléments présents dans l’environne- ment professionnel pouvant être sources de mal-être ou de souffrance au travail. La poursuite de ce chantier est menée avec un groupe de travail constitué de membres du CHSCT, du conseiller de prévention et des assistants de prévention. L'objectif est d'identifier de nouvelles actions de prévention et les leviers pour consolider celles en cours. Encomplément,deuxgroupes“témoins”volontairesserontconsti- tués, l’un d’agents de toutes directions et l’autre de managers. DÉPLOIEMENT DU TÉLÉTRAVAIL L’ANSM a déployé en 2017 le télétravail à la suite des résultats convaincants de l’expérimentation menée en 2016. Au 31/12/2017, 129 agents ont bénéficié de ce dispositif. MIEUX ACCOMPAGNER LES PERSONNELS EN SITUATION DE HANDICAP L’Agence a poursuivi en 2017 sa démarche visant à élaborer et à mettre en œuvre une politique volontariste d’insertion et de maintien dans l’emploi des agents en situation de handicap, ou rencontrant des problèmes de santé importants. L’objectif est avant tout d’améliorer les conditions de travail des personnels les plus concernés, de compenser leur handicap par différents moyens pour les soulager, de les maintenir dans l’emploi et mieux les accompagner dans leur quotidien à l’ANSM. L’Agence accompagne ses personnels en situation de handicap, dès lors que ces personnels sont identifiés et/ou conseillés par le médecin de prévention, l’assistante sociale, le manager, des collègues ou encore directement par la DRH. À ce titre, l’Agence peut aménager des postes de travail, acheter du matériel adapté, proposer des aménagements temporaires de travail spécifique à domicile, horaires de travail, ou encore mettre en œuvre une prestation de taxi afin de faciliter le déplacement de ces personnels. POURSUITE DE LA RÉNOVATION DES LOCAUX DE L’AGENCE ET AMÉNAGEMENT DU CASAR L’Agence a poursuivi en 2017 les travaux de rénovation de ses locaux. Elle a ainsi procédé à la réhabilitation du 4e étage du bâti- ment principal du site de Saint Denis et d’une partie du site de Vendargues. Enoutre,leslocauxpourlecentred'appuiauxsituationsd'urgences, aux alertes sanitaires et à la gestion des risques (CASAR), la direction de la surveillance et la direction des dispositifs médi- caux de diagnostic et des plateaux techniques (DMDPT) ont été aménagés. Des travaux ont, par ailleurs, été engagés sur les ascenseurs et le monte-charge du site de Saint Denis. RENFORCEMENT DE LA SÉCURITÉ ET DE LA SÛRETÉ À L’ANSM Les actions de sécurité et de sûreté se sont concentrées sur la poursuite de l’uniformisation des systèmes d’informations visant à rendre interopérables les systèmes de détection d’intrusion, de contrôle d’accès et de vidéo-protection, la mise en place de la redondance sur le bâtiment étoile, la mise aux normes des installations de détections incendies et le renouvellement d’une partie du parc de serrures de sécurité.