FAITS MARQUANTS 2017 L’évolution de la réglementation en matière de pharmacovigilance au niveau européen a entraîné des modifications importantes concernant la transmission électronique des observations individuelles d’effets indésirables. L’Ema est désormais en charge de la transmission à l’oms des observations individuelles envoyées par les états membres 30 LA CONTRIBUTION DE LA FRANCE À LA PHARMACOVIGILANCE INTERNATIONALE vigiBase est une base de données internationale de pharmaco- vigilance mise en place en 1978 par l’organisation mondiale de la santé (oms). Elle est la banque de données la plus importante et complète dans le monde. Elle est maintenue par le centre de surveillance d’Uppsala (Umc) sous mandat de l’oms. plus de 110 pays participent à la collecte des données de pharmacovigilance. La france est le 5e pays contributeur, avec environ 4% du nombre total de cas d’effets indésirables recueillis. 660634 cas, issus de la Base nationale de pharmacovigilance, transmis par la france, au 31 décembre 2017 Données 2017 Pays contributeurs dans VigiBase ICSR(1) au 31/12/2017 états-Unis 7 940 164 corée 1 061 644 Royaume-Uni 803 489 chine 780 229 France 660 634 allemagne 628 181 canada 568 970 italie 413 834 thaïlande 346 688 autres 3 305 467 Total 16 589 300 (1) icsR : individual case safety report (déclaration de cas d’effet indésirable)