54 LA SURVEILLANCE DES PRODUITS SANGUINS L’ansm intervient dans le suivi :  des effets indésirables pouvant survenir à la fois chez les donneurs de sang et chez les receveurs de produits sanguins labiles (psL),  des incidents de la chaîne transfusionnelle,  des informations post-don. L'hémovigilance rassemble l'ensemble des procédures de surveillance et d'évaluation des effets indésirables survenant chez les receveurs de psL, des effets indésirables graves surve- nant chez les donneurs de sang, des incidents graves de la chaîne transfusionnelle et des informations post-don susceptibles de compromettrelaqualitéoulasécuritédesproduitssanguinsissus de ces dons ou des dons antérieurs. Elle concerne donc toute la chaîne transfusionnelle, allant de la collecte de sang et de ses composants - y compris la surveillance épidémiologique des donneurs - jusqu'à la transfusion des psL aux receveurs. L’hémovigilance s’appuie sur le réseau des correspondants d’hémovigilance des établissements de santé et de transfusion sanguine et le système national de télédéclaration e-fit (base de données sur la déclaration des incidents graves de la chaîne transfusionnelle, des effets indésirables graves survenus chez le donneur de sang, des informations post-don de sang et des effets indésirables survenus chez le receveur). cette base de données permet aussi aux membres du réseau (coordonnateurs régionauxd’hémovigilance,pôledesvigilancesdel’établissement français du sang (Efs), hémovigilance du centre de transfusion sanguine des armées et ansm) d’intervenir rapidement et de communiquer sur tout événement pouvant avoir un impact sur la sécurité transfusionnelle et celle des donneurs de sang. En complément, l’ansm gère les conséquences des alertes épidémiologiques à arboviroses (virus West nile, dengue, chikun- gunya, Zika), au travers d’une structure interinstitutionnelle (cellule d’aide à la décision ou cad), en proposant d’exclure, de façon temporaire du don de sang et de produits du corps humain, les voyageurs exposés de retour d’une zone épidémique. Elle intervient aussi pour proposer des mesures de prévention face au risque de transmission par la transfusion sanguine et la greffe d’autres agents infectieux responsables d’épidémies.