LE CONTRÔLE DU MARCHÉ DES PRODUITS COSMÉTIQUES L’ansm assure également des missions d’évaluation du profil toxicologique des substances entrant dans la composition des produits cosmétiques. Le plus souvent, ces travaux d’évaluation donnent lieu à des coopérationsactivesavecd’autresinstitutions,enparticulieravec la dGccRf et l’anses. plusieurs familles de substances font l’objet d’expertises appro- fondies, notamment le plomb et des substances à caractère perturbateur endocrinien. Données 2017 234 signalements de cosmétovigilance traités par l’ansm (contre 238 en 2016), dont près de la moitié classés en graves Phénoxyéthanol L’ANSM a réuni en décembre 2017 un Comité spécialisé scientifique temporaire (CSST) afin d’évaluer l’opportunité de maintenir des recommandations spécifiques d’utilisation du phénoxyéthanol dans les produits cosmétiques destinés aux enfants, notamment ceux de moins de 3 ans. Le phénoxyéthanol est un conservateur admis dans les produits cosmétiques (inscrit à l’annexe VI, entrée n°29) jusqu’à 1% dans tous les produits cosmétiques. En 2012, l’Agence avait émis une recommandation pour les enfants de moins de 3 ans de non utilisation du phénoxyéthanol dans les produits cosmétiques destinés au siège, et de restriction de son utilisation à la concentration de 0,4% dans les autres types de produits. Les conclusions de ce CSST seront connues en 2018. FOCUS RappoRt d’activité ansm 2017 - 73